Vous allez être étonnés, mais clôturer son compte courant est 100% gratuit. Grâce à la loi Macron rentrée en vigueur en février 2017, changer de banque est désormais rapide, réalisé en quelques semaines et vous n’avez plus rien à faire ! Si ce n’est de suivre nos cinq conseils clés afin que votre déménagement bancaire se déroule sans aucun encombre.

Conseil n°1 : Faîtes le ménage sur votre ancien compte

Changer de banque nécessite d’ouvrir un compte bancaire dans le nouvel établissement de votre choix. Les néo-banques ont cet avantage de permettre des ouvertures le jour-même. Dès l’ouverture de notre nouveau compte, demandez à votre établissement de paiement de disposer d’une carte bancaire et d’un chéquier pour pouvoir utiliser rapidement votre nouveau compte. Dans votre ancienne banque, conservez votre compte ouvert et effectuez le virement de votre argent sur votre nouveau compte depuis votre ancien compte  en conservant un peu de liquidités sur ce dernier. En effet, les paiements en cours seront toujours débités sur ce compte le temps de sa fermeture officielle dans quelques semaines. Alors d’ici là: faites vos comptes et laissez sur votre ancien compte la somme que vous jugez nécessaire.

Conseil n°2 : Ne clôturez pas tout de suite votre ancien compte

Vous devez maintenant signer un mandat de mobilité, en ligne ou en agence, auprès de votre nouvel établissement de paiement. Ce document essentiel permettra aux deux établissements d’échanger la liste de vos opérations récurrentes pour les enregistrer d’un côté et les effacer de l’autre. Vous devrez également préciser dans ce document la date à laquelle vous souhaitez clôturer votre ancien compte. Donnez-vous six mois. Si un paiement se présente alors que votre compte est déjà fermé, vous pouvez risquer l’interdit bancaire. Evitons alors ce risque et conserver votre ancien compte ouvert quelques semaines ne vous coûtera rien. Profitez-en également pour télécharger en ligne l’essentiel de vos anciens relevés de compte, seules preuves de la réalité des opérations passées au cours de ces dernières années. Alors, pensez-y. Il en est de même pour la liste de vos bénéficiaires. Conservez leurs code IBAN et BIC si besoin.

Conseil n°3 : Vérifiez l’inventaire de vos opérations récurrentes

Grâce au mandat de mobilité, votre ancienne banque sera obligée de communiquer à la nouvelle la liste de vos opérations récurrentes et d’effectuer leur transfert. Dans la loi Macron, une opération est « récurrente » si elle a eu lieu au moins deux fois au cours des 13 derniers mois. Ce sont des prélèvements (EDF, Internet, téléphonie…), des virements reçus (salaires, remboursements de la Sécu…) et des virements émis (loyer). Sont exclus les abonnements souscrits via votre ancienne carte bancaire, comme sur Netflix ou Spotify par exemple. Soyez donc bien conscients que ces derniers s’interrompent dès que votre ancienne carte aura été résiliée. La liste de vos opérations récurrentes doit vous être communiquée rapidement par votre nouvelle banque. C’est une obligation. Veillez à prendre le temps de la vérifier afin de repérer d’éventuels oublis.

Conseil n°4 : Evitez tout changement d’opérateur Internet ou de fournisseur d’électricité le temps du processus

Selon la loi Macron, le transfert de vos opérations récurrentes doit être effectué sous 22 jours ouvrables à partir du moment où vous signez le mandat de mobilité. Pendant ce laps de temps, évitez de changer de fournisseur d’électricité ou d’opérateur mobile, au risque de provoquer une confusion entre votre nouvelle banque et vos créanciers. Enfin, une fois le transfert finalisé, vérifiez dans la mesure du possible que les établissements concernés par vos virements et vos prélèvements ont bien reçu vos nouvelles coordonnées bancaires.

Conseil n°5 : Communiquez vos coordonnées à votre ancien banquier

Au moment de fermer votre compte, votre ancienne banque vous réclamera la restitution de votre ancienne carte bancaire ainsi que de vos chéquiers inutilisés. Rien ne vous y oblige. Pensez à laisser vos coordonnées mail ou téléphoniques à votre ancien banquier. Selon la loi, ce dernier est obligé de vous prévenir sous trois jours et ce, pendant les 13 mois suivant la clôture du compte, si jamais un chèque devait se présenter à l’encaissement. Il s’agit d’un service totalement gratuit. Vous avez maintenant réalisé avec succès votre changement de banque en quelques semaines.

Bravo à vous ! Et vous l’avez vu, ce n’était pas si sorcier. Une nouvelle page s’ouvre désormais à vous !